LES DEUX MESSAGES DU GRAAL

par HUGO SAINT-HILAIRE


Le 8 avril 2000 à Hull (Québec), Monsieur Jean-Paul Mongeau dépose sur ma table de cuisine des documents venant d’Europe. Il s’agissait de la traduction française du Message du Graal d'Abdruschin Dans la Lumière de la Vérité, daté de 1931.

Mais c’est le lendemain 9 avril, chez Monsieur Mongeau à Duhamel (Québec), que j’ai véritablement pris connaissance des documents: ce fut tout un choc! Mais qu’est-ce que cela veut dire? Devant moi se trouvait un Message du Graal et deux livres de Résonances au Message du Graal. N’y a-t-il pas seulement un Message du Graal en trois (3) tomes, plus Exhortations lorsque nous devenons porteurs de Croix? Sans compter le petit livre Les Dix commandements de Dieu et le Notre Père? Je me retrouvais devant un deuxième Message du Graal! Il y avait donc une édition originale datée 1931, et une édition dite «remaniée» et de «dernière main» datée de 1949/51 de la Parole. Jusqu’à ce jour, dans la foulée du Mouvement International du Graal, les autorités de la Fondation du Graal Canada nous avaient toujours dit que l’édition remaniée du Message - seulement remaniée et non tronquée - avait été effectuée par le Seigneur Lui-même. Or, comme nous le verrons en détail, cela est faux! Ce n’est pas le cas!



La Grande Édition du Message du Graal 1931, Dans la Lumière de la Vérité,
fait partie intégrante de l’Oeuvre originale et définitive d'Abdruschin;
alors que l’édition remaniée du Message du Graal 1949/51
en 3 tomes plus Exhortations
du Mouvement International du Graal
provient de l’Édition originale du Message du Graal 1931
tronqué par les hommes!

Présentation des deux Messages du Graal

L’Oeuvre originale de Abdruschin se présente comme suit:

• La Grande Édition du Message du Graal de 1931 avec ses 91 Exposés plus l’Appendice de 3 Textes : un Mot de la fin, Les Dix Commandements de Dieu et l’Exposé La Vie;

• Sont à considérer ensuite les 61 Exposés polycopiés numéro-tés de Résonances du Message du Graal 1 publiés en 1934;

• Les 38 Exposés de Résonances du Message du Graal 2, soit les 38 Exposés polycopiés numérotés de 60 à 97 qui ont été regroupés en livre par les êtres humains après le Départ d’Abdruschin sur le modèle de Résonances 1;

• Les 10 Exposés publiés dans 10 des 12 numéros de Die Stimme revue La Voix) en 1937;

• Plus 7 autres Exposés recensés qui ont été regroupés en livre avec les 10 Exposés de Die Stimme en 2011 par les êtres hu-mains sous le nom de Résonances 3;

• Ses 72 Allocutions, Déclarations et Exposés non publiés;

• Ses 130 réponses aux questions;

• Ce qui ferait un grand total de 209 Exposés publiés, plus les Réponses aux questions.

L’édition «remaniée» 1949/51 du Message du Graal se présente comme suit:tome I: 34 Conférences, tome II: 71 Conférences, tome III: 63 Conférences, Exhortations: 22 Conférences, plus Les dix Commandements de Dieu; pour un grand total de 191 Conférences.

Les premiers Exposés de Abdruschin parurent en 1923. Pendant trois ans, de 1923 à 1926, une quarantaine d’Exposés furent publiées dans les Gralsblätter (les Feuilles du Graal). Ce fut la première publication fondée par Abdruschin. Il en assurait pour une large part seul la rédaction, à l’inverse de ce qui se passa ensuite pour Der Ruf (L’Appel) et Die Stimme (La Voix). Les Feuilles du Graal furent publiées en deux séries de sept (7) cahiers à chaque fois - donc 14 cahiers en tout -, de mars 1923 à octobre 1926 d’une part, puis de novembre 1926 à juin 1930.

Entre les deux séries était publiée en octobre 1926, la première Édition du Message du Graal - l’Édition violette - de l’œuvre Dans la Lumière de la Vérité, Nouveau Message du Graal de Abdruschin. Cette Édition violette, dont nous reparlerons un peu plus loin, comportait alors seulement les 43 Exposés des Feuilles du Graal, Série 1.

Les Exposés qui parurent ensuite furent d’abord publiés dans les numéros successifs de la publication Der Ruf (L’Appel) fondée durant l’été 1927 à Münich avec les Éditions portant le même nom : Der Ruf.

En 1931, c’est la parution de la deuxième édition dite Grande Édition du Message du Graal (Grosse Ausgabe). En 1933/34, sont éditées les traductions anglaise, française – celle du disciple Alsacien Lucien Siffrid, assisté d’un collaborateur également alsacien – et portugaise (Brésil) de cette Grande Édition 1931 du Message du Graal. Lorsque Lucien Siffrid eut terminé sa traduction, il la soumit au Seigneur pour vérification. Le Seigneur ne la lut pas puisqu’Il ne connaissait pas le français, mais la prit dans Ses mains et la posa contre Son front, puis affirma qu’elle vibrait spirituellement de manière juste et qu’elle pouvait donc être publiée. Ce fut la seule traduction française publiée par la Verlag Der Ruf et la seule qui fut présentée à Abdruschin et qu’Il approuva alors qu’Il était encore présent sur Terre.

Avec l’édition 1949/51 du Message du Graal, ce n’est pas seulement une version tronquée que les responsables de la nouvelle organisation dite du Graal voulurent imposer, mais aussi de nouvelles traductions de ce Message du Graal tronqué. Ainsi, en France, la traduction de Lucien Siffrid fut jugée mauvaise, reléguée sur une tablette et oubliée parce que, selon les non-Alsaciens, ce n’était pas du bon français! Selon Michael Oort administrateur de la Stiftung Graslbotschaft, «Cette première traduction, achevée en 1934 était difficile à lire et très littérale … Par la suite, on a demandé à M. Paul Kaufmann de procéder à une nouvelle traduction». Mais ce que monsieur Oort omet de dire, c’est que ce n’est pas la Grande édition 1931 du Message du Graal qui fut retraduite, mais bien la version tronquée allemande 1949-1951!

Bien que le Disciple Siffrid ait aussi réalisé la traduction d’une partie des Exposés des Résonances au Message du Graal, après son décès, il fut ordonné à l’héritier de jeter cette traduction au feu. Ce qu’il ne fit heureusement pas.

De mon côté, n’ayant pas en main la traduction de Lucien Siffrid, j’ai utilisé pour les fins de mon étude, une traduction française inédite toute récente, celle de monsieur Jean-François Roudaut, un Français.

La Grande Édition 1931 comportait 91 Exposés avec en annexe un Mot de la Fin qui proclame IMANUEL, le Fils de l’Homme annoncé par JÉSUS, l’Exposé La Vie, ainsi que les Dix Commandements expliqués aux hommes par Abdruschin. Les 43 Exposés figurant dans l’Édition violette furent repris dans la Grande Édition 1931 ainsi qu’un certain nombre d’Exposés publiés dans les Cahiers de L’Appel.

Après l’arrêt de la parution des Cahiers de L’Appel, les Exposés qui suivirent furent publiés sous forme de textes polycopiés et numérotés à partir de 1. Quatre-vingt-dix-sept (97) Exposés parurent ainsi. Ils étaient publiés au fur et à mesure de leur rédaction et vendus un à un aux acquéreurs. Le prix figurait à la fin du texte sur chaque Exposé.

En 1934, parut le livre Résonances du Message du Graal I (Nachklänge zur Gralsbotschaft I) comportant, par rapport à la Grande Édition 1931, 61 nouveaux Exposés dont 59 déjà publiés sous forme d’Exposés polycopiés. Ce livre se présentait comme un supplément au Message du Graal destiné aux 144,000 porteurs de Croix (Croix d’Argent) dont les Appelés (Croix d’Or) font partie. Selon l’Appelé Joseph Wagner, Résonances du Message du Graal I devait être le début d’une série d’un grand nombre d’Exposés reliés ensemble pour former neuf (9) livres. Résonances 1 (que nous codifions ainsi : 1R) se termine par Comment il faut accueillir le Message qui clôt le Tome 3 de l’édition tronquée 1949/51 du Mouvement International du Graal. L’ordre des Exposés de Résonances 1 est presque identique à celui des Exposés polycopiés repris pour figurer dans ce livre, sauf pour l’Exposé La Sainte Parole qui est placé au tout début.

Après la publication de Résonances 1 qui n’eut pas de suite, 38 nouveaux Exposés continuèrent à être publiés en textes polycopiés numérotés et vendus à la pièce jusqu’à la fin de l’année 1936 avec le numéro 97 : Noël 1936. Ces Exposés furent réunis plus tard par les hommes après le Départ du Seigneur, pour former avec deux (2) autres Exposés non numérotés, les Résonances du Message du Graal 2.

Au début de 1937 parut à Zürich, en Suisse, une nouvelle publication mensuelle avec ses 12 numéros pour l’année : Die Stimme (La Voix). C’est dans cette revue que furent publiés les 10 nouveaux Exposés de Abdruschin de l’année 1937 dont ces deux (2) Exposés: L’être humain et la Terre et Pentecôte 1937. Plus aucun Exposé ne fut officiellement publié par Abdruschin après 1937 puisque Son Activité publique cessa avec Son arrestation par la Gestapo le 12 mars 1938.

Dans l’édition tronquée 1949/51 du Message du Graal, avec le Mot de la Fin, trois (3) Exposés de la Grande Édition 1931 ont été supprimés avec cinq (5) Exposés des Résonances 1, quatre (4) Exposés des Résonances 2 et deux (2) Exposés de Die Stimme.

Le contenu du livret Extrait des Mystères/Secrets de l’Activité de Dieu (Aus des Geheimnissen des Gotteswirkens) qui a été publié à la Verlag Der Ruf en 1934 n’a pas été reproduit dans l’édition tronquée 1949/51, dont les Exposés: La Reine Originelle, Parzival, Œuvrer dans l’adoration, Les esprits de la postcréation refusent de servir. À noter toutefois que ce livret, publié à part, ne comporte pas de nom d’Auteur et ne fait donc pas partie, de l’œuvre officielle d'Addruschin.

Abd-ru-shin ou Abdruschin?

I me faut maintenant dire un mot au sujet des Noms ABDRUSCHIN, ABD-RU-SCHIN et ABDRUSHIN, ABD-RU-SHIN.

ABDRUSCHIN et ABDRUSHIN sans les traits d’union est allemand; ABD-RU-SCHIN et ABD-RU-SHIN avec les traits d’union est d’origine arabe, c’est-à-dire que cette graphie correspond au Nom porté par le Prince Abd-ru-schin, Abd-ru-shin, dans la langue de l’époque.

Dans l’Exposé Et cela s’accomplit qui clôt la Grande Édition 1931, Exposé qui n’a pas été gardé dans l’édition tronquée 1949/51 du Mouvement International du Graal, le Seigneur explique le sens précis du Nom Abdruschin:

«C’est ainsi que vint, sous l’apparence d’un Prince des plus puissants peuples voisins des Égyptiens, l’Envoyé de Dieu sur Terre pour le Jugement divin. Comme Prince des Arabes, Il portait le nom de Abdruschin ayant le sens synonyme de Fils du Saint-Esprit»
(Abdruschin, MG91, Et cela s’est accompli)

.

Ainsi,
indifféremment de la graphie employée,
les Noms
Abdruschin,
Abdrushin,
Abd-ru-schin
et Abd-ru-shin,
signifient Fils du Saint-Esprit
ou Fils (Partie) de Parzival.

Mais, règle générale, lorsque nous faisons allusion au Seigneur, devons-nous écrire ABDRUSCHIN ou plutôt ABD-RU-SHIN avec les traits d’union, sans la lettre c et sans majuscules comme le fait le Mouvement International du Graal et la Fondation du Message du Graal?

D’un point de vue historique nous trouvons la graphie Abdruschin dans presque toute l’œuvre du Seigneur : dans les Feuilles du Graal, dans l’édition violette de 1926, dans la revue L’Appel, dans la Grande Édition du Message du Graal de 1931, dans les Résonances du Message du Graal 1 de 1934 et dans les Exposés polycopiés numérotés de 1 à 97 ayant paru de 1931 à 1936. C’est seulement en 1937, dans la revue L’Appel, que la graphie Abd-ru-shin a commencé à faire son apparition.

Dans ses travaux, le traducteur doit respecter la signature figurant sur le texte original. S’il reproduit un document original, il doit évidemment reproduire aussi la signature originale du nom de l’auteur qui accompagne le texte, par exemple, Abdruschin pour la Grande Édition 1931 du Message du Graal. Si par exemple un écrivain dénommé Saint-Germain a signé son manuscrit Saint-Germain en 1990 et qu’il en a signé un autre St-Germain en 1999, cela doit être respecté, même si cela semble superficiel. Le contexte de l’époque de la rédaction de l’écrit original doit donc être respecté même après plusieurs décennies, ce qui n’a pas été fait par le Mouvement International du Graal qui a reproduit le nom Abd-ru-shin au lieu de Abdruschin pour les Œuvres que le Seigneur a signées Abdruschin.

Jusqu’à la fin de 1936, le Seigneur a donc exclusivement utilisé la graphie ABDRUSCHIN, ce dont témoignent Ses écrits publiés de 1923 à 1936. Comme je l’ai mentionné, ce n’est que lors de la dernière année de Son Activité publique, soit en 1937, qu’apparaît la graphie ABD-RU-SHIN.

Le Seigneur prononça quatre (4) Noms lorsqu’Il décacheta les sept (7) Sceaux de l’Apocalypse de Jean. Cette phrase que l’on retrouve dans l’ouvrage Le Fils de l’Homme du Disciple Lucien Siffrid et qui a été publié en 1929 à la Verlag Der Ruf, la voici:

«Je le suis! Le Fils de l’Homme, Imanuel, Abdruschin, Abdrushin, Oskar Ernst Bernhardt, dix-huit (18) avril mille huit cent soixante-quinze (1875), Celui qui Vient».

Les quatre (4) Noms correspondent donc à IMANUEL, le Fils de l’Homme, à ABDRUSCHIN, le Fils du Saint-Esprit, à ABDRUSHIN, le Fils du Saint-Esprit à l’époque de Moïse, et à OSKAR ERNST BERNHARDT né en 1875.

En résumé, Abdruschin avec un c est bien le Nom d’Auteur de la Grande Édition 1931 du Message du Graal et des Résonances du Message du Graal, soit l’Oeuvre du Graal Originale Complète donnée aux Appelés, et non pas le Nom Abd-ru-shin comme l’a fait le Mouvement International du Graal avec son édition tronquée 1949/51 du Message du Graal en trois (3) tomes plus Exhortations.

Les Réponses d'Abdruschin aux questions posées par les hommes

À toutes les modifications de contenu déjà mentionnées, il faut ajouter Réponses aux Questions (que nous codifions RQ) qui fait aussi partie de l’Oeuvre Originale et qui regroupe 130 réponses complètes, comparativement à 90 réponses pour Questions et Réponses de l’édition remaniée du Mouvement International du Graal et dont plusieurs sont incomplètes. Pour s’en rendre compte, il suffirait de lire, comme les Européens l’ont fait, les Réponses d'Abdruschin telles qu’elles furent publiées dans les Feuilles du Graal, puis dans les 14 numéros de L’Appel. Effectivement, pour ce qui est du livre Questions et Réponses de l’édition officielle du Mouvement International du Graal avec ses 40 réponses aux questions en moins, une partie des 90 réponses retenues ont été raccourcies et des mots ont été changés, comme par exemple dans la réponse à la question 7 où les mots Feuilles du Graal ont été remplacés par Mouvement du Graal.

Dans la Publication les Feuilles du Graal, c’est-à-dire dans l’œuvre originale où la Réponse à la question fut publiée originellement, la question était celle-ci:

«Les Feuilles du Graal ont-elles une relation quelconque avec l’un des Ordres du Graal existants, ou avec d’autres associations qui se nomment pareillement?».

Réponse:

«Les Feuilles du Graal ne se tiennent d’aucune manière en relation avec un quelconque ordre ou une quelconque association connus. Elles refuseraient, en outre, dans leur indépendance absolue, tout rattachement quel qu’il soit».

Maintenant, voyons ce que donne la falsification posthume, falsification qui a été reconnue par écrit dans une lettre adressée à un Adhérent par Herbert Vollmann, porte-parole du Mouvement International du Graal. Question:

«Le Mouvement du Graal a-t-il une relation quelconque avec l’un des ordres du Graal existants, ou avec d’autres associations ayant une dénomination analogue?».

Réponse:

«Le Mouvement du Graal n’a aucune relation avec des ordres ou des associations quelconques connus. Dans son indépendance absolue, il refuserait d’ailleurs tout rattachement quel qu’il soit».

Le Mouvement International du Graal n’existait pas à l’époque d'Abdruschin puisqu’il fut créé par Maria Freyer-Bernhardt le 7 septembre 1946, soit plusieurs années après le Départ de Abdruschin. Dans une chronique publiée en février 1950 dans le bulletin Communications du Mouvement du Graal, Frédéric Grossmann nous apprend que le 7 septembre 1946, Maria transforma L’Association des Lecteurs du Message du Graal d’Abd-ru-shin en Mouvement du Graal.

«La première inscription officielle du Mouvement du Graal fut faite dès 1946 auprès des services de police de Vienne, sous le nom de Lecteurs du Message du Graal de Abd-ru-shin. À la suite de la requête formulée le 18 mars 1947, le Mouvement du Graal fut inscrit en tant que communauté de croyants …»
(H. Vollmann, Vie et Œuvre de Abd-ru-shin, Maria et Irmingard sur cette Terre de 1875 à 1990, soit le livre rouge, p. 82).

À l’époque du Seigneur, n’existait que l’Association Naturo-philosophique des Adhérents du Graal, qui fut dissoute après Sa Déclaration du 19 juillet 1938 dans laquelle Abdruschin exigeait qu’il est:

«… nécessaire d’éviter de donner ne serait-ce que l’impression que le Mouvement se poursuit sous une forme quelconque»
(Oskar Bernhardt, Déclaration du 19 juillet 1938).

J’aurai à revenir en détail sur cette importante Déclaration-clé dans les prochains chapitres. Personne ne pouvait donc questionner Abdruschin en 1923 au sujet d’une organisation qui, alors, n’existait pas; Il ne pouvait donc pas y répondre.

Dans le livre Questions et Réponses du Mouvement International du Graal, les Européens ont dénombré quatre (4) petits ajouts. Deux dans la réponse à la question sur Bouddha, un à la question sur l’examen de la Parole et un à la réponse au sujet de Celui qui est appelé par la Lumière. Si les ajouts, suppressions et transformations furent faites par Abdruschin comme le prétend le Mouvement International du Graal, cela voudrait dire que le livre Questions et Réponses de l’Administration du Graal ne doit pas être considéré comme le compte-rendu de réponses du Seigneur à des questions qui lui furent posées, mais plutôt comme une création complète de Sa part. Puisque le Seigneur a bel et bien répondu aux 130 questions, c’est donc dire que les changements constatés dans Questions et Réponses ne proviennent pas de Lui, mais du Mouvement International du Graal et de la Fondation du Message du Graal qui a édité ce livre.

À noter toutefois que dans l’une de Ses réponses, Abdruschin précise qu’il a parfois regroupé ensemble plusieurs questions similaires pour pouvoir y répondre globalement en une seule réponse:

«Les nombreuses questions qui arrivent m’incitent, lors des Réponses, à les assembler en une question dans le sens des questions apparentées des différentes personnes, de sorte que le libellé ici reproduit ne peut pas toujours demeurer celui du Texte original. Ainsi j’évite les répétitions inutiles»
(Abdruschin, RQ11-01, Assemblage de questions apparentées).

Le livre des Exhortations

En ce qui concerne les Exhortations de l’édition tronquée 1949/51, ce livre n’existait pas comme tel à l’époque de Abdruschin. Il s’agit d’un choix de 22 Exposés qui étaient destinés aux porteurs de Croix dont 10 proviennent des Résonances du Message du Graal 1, huit (8) des autres Exposés polycopiés qui ne formaient pas encore un livre à l’époque du Seigneur (Résonances du Message du Graal 2), et de quatre (4) Allocutions de Fêtes. Selon Herbert Vollmann, ce choix a été effectué par le Seigneur Lui-même. Sauf que, Herbert Vollmann n’a jamais voulu fournir les preuves écrites à cet effet et personne d’autre ne l’a fait.

Dans Exhortations, la Conférence Que Pâques naisse en vous est à l’origine l’Exposé polycopié numéro 36: Pâques 1933. Et il n’y a pas que le titre qui a changé, il y a aussi son contenu : six (6) phrases ont disparu par rapport à l’Exposé original. Dans Exhortations, il y a aussi le cas de la Conférence Pâques 1934 qui a conservé son titre d’origine, mais dont le contenu a été changé par rapport à l’Exposé d’origine. En fait, presque toutes les 22 Conférences des Exhortations ont été remaniées, dont : Connaissance (auparavant La Parole Salvatrice), Méfiance (auparavant Et lorsque l’humanité questionnera…), La Parole Vivante (auparavant Pentecôte 1935), Pentecôte (auparavant Pentecôte 1934), etc, etc. Si, comme plusieurs le prétendent, ces modifications ne changent rien, alors pourquoi le Seigneur les auraient-Il apportées?

Ce titre Exhortations du quatrième volume de l’Édition tronquée 1949/51 du Message du Graal est l’œuvre de Maria Freyer-Bernhardt. Selon Herbert Vollmann:

«Le fait que les Exhortations soient réservées aux porteurs de Croix remonte à une décision de Frau Maria qui voulait par là se conformer aux mots choisis par Abd-ru-shin Lui-même et figurant en tête des Exhortations: Allocutions de Abd-ru-shin adressées à Son entourage immédiat durant les années 1934-1937»
(H. Vollmann, livre rouge, p.91).

Comment la Maria terrestre peut-elle dire qu’en cela elle s’est conformée à la Volonté de Abdruschin, alors que le Jour de la Sainte Colombe 1932 le Seigneur prononçait ces Paroles aux Appelés:

«Les exhortations (Ermahnungen) sont maintenant terminées!»
(Abdruschin)
(Les parenthèses sont de nous).

Ce sous-titre n’a pas été écrit par le Seigneur. Pourquoi? Pour trois (3) bonnes raisons. D’abord, en premier lieu parce que la plupart des 22 Exposés retenus ne sont pas des allocutions adressées à Son entourage immédiat mais des Exposés destinés à un public plus large qui n’habitait pas exclusivement au Vomperberg. Dix (10) de ces Conférences furent publiés dans Résonances du Message du Graal 1 et huit (8) dans Résonances du Message du Graal 2, c’est-à-dire uniquement en Exposés polycopiés. Sur les 22 Conférences des Exhortations, seulement quatre (4) peuvent être considérées comme s’adressant à l’entourage le plus proche du Seigneur, donc aux porteurs de Croix habitants le Vomperberg, les Appelés et les participants aux Fêtes, soit: La Montagne du Salut (à l’origine La Sainte Montagne) Pentecôte 1934, Tout doit devenir nouveau (à l’origine L’ancien est révolu, tout doit devenir nouveau) et La grande Purification.

Ensuite, deuxièmement, parce que quatre (4) Conférences des Exhortations sont, contrairement aux années de parution mentionnées, antérieures à 1934: Matin de Résurrection, Broussailles d’épines fin-matérielles, Connaissance et Que Pâques naisse en vous (à l’origine Que Pâques naisse en toi, être humain). Elles sont antérieures à 1934 parce qu’elles proviennent toutes de Résonances du Message du Graal 1, qui fut publié en 1934!

Troisièmement, ces quatre (4) Exposés ne sont pas les seuls à être en dehors des dates mentionnées dans le sous-titre. Aucune Conférence des Exhortations n’a été publiée pendant presque les deux (2) dernières années des quatre (4) mentionnées dans le sous-titre! Les années 1934/37 du sous-titre ne correspondent donc à rien de réel!

Pour ceux qui affirment que c’est Abdruschin qui a écrit le sous-titre Allocutions de Abd-ru-shin adressées à Son entourage immédiat durant les années 1934/37 - donc en premier lieu Maria, Irmgard, Alexander et H. Vollmann - cela revient à dire que le Seigneur ne savait pas ce qu’Il disait et qu’Il est un falsificateur! Selon Herbert Vollmann, ce livre des Exhortations qui a été publié par l’Administration du Graal, l’a été exactement comme Abdruschin Lui-Même l’a voulu avec le choix des textes, leur contenu, leur ordre, les titres, le titre général et le sous-titre: si être menteur c’est dire le contraire de la vérité dans le but de tromper, avec preuves à l’appui, nous pouvons sans hésitation dire que Herbert Vollmann est un fieffé menteur!

Pour terminer, doivent aussi être considérées comme faisant partie à part entière de l’Oeuvre Originale Complète d'Abdruschin, mais inédites, donc qui ne font pas à proprement parler partie de la Grande Édition 1931 du Message du Graal et des Résonances du Message du Graal, les Allocutions de Fêtes et les Allocutions destinées à des personnes précises ou à des groupes de personnes faisant partie des Appelés, et de qui des exigences particulières étaient attendues en vue de leur Accomplissement. Les Allocutions de Fêtes, écrites pour être prononcées dans le Temple, étaient datées mais non numérotées et ne connurent, pour la plupart, pas de publication officielle, pas même sous forme polycopiée. Plutôt que des Allocutions d’Enseignement, c’était surtout des Allocutions d’Accomplissement qui se rapportaient à des Moments précis ne devant pas se répéter.

En résumé et pour conclure

On ne peut pas dire que la Grande Édition 1931 équivaut au volume I de l’édition tronquée, ni les Résonances 1 au volume II, ni les Résonances 2 au volume III. La Grande Édition 1931 a servi de base aux volumes I et II de l’édition tronquée, une partie des Résonances 1 et 2 ont servi de base au volume III ainsi qu’aux Exhortations de l’édition tronquée, lesquelles Exhortations contiennent aussi quatre (4) Allocutions non publiées. Des 10 Exposés publiés dans la revue Die Stimme (La Voix) en 1937, sept (7) ont été repris pour une part dans le tome I de l’édition tronquée et un (1) autre dans le tome III. Toutefois, deux (2) Exposés de La Voix de 1937 n’ont été repris nulle part dans l’édition tronquée, donc, ont été supprimés.

Il n’y a pas seulement que la Parole qui a été déformée, la vie des Préparateurs du Chemin (des Précurseurs) a aussi été touchée. Dans Bouddha, les 12 pages de l’épilogue ont tout simplement été retranchées. Dans Lao-Tseu, le Préparateur Miang-Fong a purement et simplement été laissé de côté. Dans Éphésus, il manque environ 40 pages de prologue et un passage d’une douzaine de lignes est manquant à la fin de La vie d'Abd-ru-shin sur Terre (le peuple élu). Le livre sur Les Celtes n'a pas été publié, tout comme celui sur Les Indiens de l'Amérique du Nord et aussi celui sur Les Germains. Etc., etc…

En Europe, l’on raconte qu’un responsable du Mouvement du Graal, voyant toutes les suppressions en rouge d’une édition à l’autre de Réveil des temps passés ou de Échos des Millénaires enfuis, aurait à ce sujet parlé avec un grand sourire de marée rouge. Est-ce que toutes ces suppressions seraient aussi le fait d'Abdruschin? Non. Dans une lettre adressée à un adhérent écrite par Paul Kaufmann, ancien président du Mouvement du Graal en France aujourd’hui décédé, il est dit que c’est Mademoiselle Irmingard qui a, pour l’essentiel, procédé à ces suppressions.

La Grande Édition 1931 du Message du Graal original, complet et définitif en un seul volume était destinée à l’humanité et aux 144,000 scellés au front dont il est question dans l’Apocalypse de Jean, c’est-à-dire aux porteurs de Croix. Scellés à la Lumière, ils pouvaient ensuite continuer à progresser dans le Savoir avec les Résonances du Message du Graal.

Pour les êtres humains en général, Abdruschin faisait paraître à l’automne 1926: Dans la Lumière de la Vérité, Nouveau Message du Graal d'Abdruschin (Im Lichte der Wahrheit, Neue Gralsbotschaft), dans lequel il n’y a pas encore de déclaration publique au sujet du Fils de l’Homme puisque IMANUEL sera présent en Abdruschin seulement le 30 mai 1929, juste avant le Tournant Cosmique du 19 juillet. Cette première petite Édition du Message du Graal rassemblait les 43 Exposés de la Série 1 des Feuilles du Graal parus entre 1923 et 1926. C’était un livre à la couleur lilas, d’où les appellations le Message à la couleur du lilas (die Lila-Botschaft) ou encore l’Édition violette (violette Ausgabe), avec lequel les chercheurs sincères pouvaient progresser pas à pas. Cinq (5) années plus tard, les 43 Exposés de l’Édition violette furent placés au début des 91 Exposés de la Grande Édition 1931, soit dans la première moitié du livre avec neuf (9) nouveaux Exposés intercalés entre ceux de l’Édition violette.

L’accès à la Grande Édition 1931 n’était donc pas indispensable pour celui qui désirait comprendre la Volonté de Dieu sur Terre: avec l’Édition violette de 1926, les êtres humains avaient assez en main pour connaître le Chemin du Royaume spirituel. C’est ce que le Seigneur confirmait en décembre 1927 dans la revue Der Ruf (L’Appel):

«Ce dont les êtres humains ont besoin, aujourd’hui, pour l’Ascension, ils l’ont reçu. Celui qui veut en savoir davantage n’a pas reconnu ce qui lui fut dit jusqu’ici, et ce qui va plus loin ne pourrait pas, non plus, l’aider»
(Abdruschin, L’Appel, Cahiers 5,6,7).

Cependant, en 1931, la Grande Édition du Message du Graal remplaça l’Édition violette et devenait, dorénavant, l’Oeuvre destinée à l’humanité en général. Les Résonances du Message du Graal 1 de 1934 et les Exposés qui furent compilés plus tard après le Départ du Seigneur pour former le livre Résonances du Message du Graal 2, étaient surtout destinés aux êtres humains engagés dans le Service du Graal.

Maintenant, un mot au sujet des subtilités intellectuelles destinées à rendre très difficile pour le profane le discernement entre l’édition tronquée et l’édition authentique du Message du Graal. Voyez: en 1926, le Seigneur faisait paraître Son Nouveau Message du Graal, et en 1949/51 les autorités temporelles du Mouvement International du Graal publiaient la nouvelle édition du Message du Graal; comment discerner la différence entre les deux (2) Messages? De quoi apporter vraiment de l’eau au moulin de la confusion.

Pour terminer, il est faux de considérer l’édition 1949/51 du Message du Graal comme une édition remaniée comme l’affirme le Mouvement International du Graal. Ce n’est qu’un bel euphémisme qui camoufle la vérité parce que, dans les faits, la Grande Édition 1931 du Message du Graal a été tronquée. Tronqué veut dire:«retrancher une partie importante», et c’est exactement ce qui a été fait par le quatuor Maria-Irmgard-Alexander-Vollmann, c’est ce qui est advenu à la Sainte Parole après le Départ de Abdruschin. Le Message du Graal n’a pas été remanié parce que le mot remanié veut seulement dire changer l’arrangement des parties d’un texte.


L’Administration dite du Graal
- l’Église du Vomperberg -
a tronqué la Parole du Seigneur.
Elle a déformé et mutilé
la Grande Édition 1931 du Message du Graal!