L'illégitimité du Mouvement
international du Graal sur terre?

par HUGO SAINT-HILAIRE


En 1936, Abdruschin confiait à Joseph Wagner, Son fidèle menuisier:

«Personne n’est sur Terre qui puisse Me représenter; par conséquent vous ne devez pas faire attention aux questions de personnes. Vous n’avez qu’une autorité supérieure: l’intuition. Vous devez travailler de façon pure et indépendante, car vos guides et vos aides se tiennent à vos côtés. En particulier lorsqu’il s’agit de la Sainte Cause.»

(Abdruschin)

Si cela a été dit en 1936 au moment de la faillite des Appelés, alors que Maria Freyer-Bernhardt et Irmgard Freyer étaient là, pensez-vous que ces Paroles du Seigneur n’étaient plus valables après Son Départ?

Un Représentant de Dieu, ou Représentant du Graal ou Plénipotentiaire, ou Mandataire,ou Fondé de pouvoir de Dieu doit Lui-même être d’origine divine!

«Un plénipotentiaire de Dieu ne peut, de par la nature même des choses, absolument pas être un être humain, à moins que Celui-ci ne soit directement venu du Divin, donc porte Lui-même le Divin en Lui! Seulement en cela tout à fait exclusivement peut résider le plein pouvoir.

Mais puisque l’être humain n’est pas divin, alors c’est aussi un fait d’impossibilité qu’il puisse être un Plénipotentiaire ou un Représentant de Dieu. La Puissance de Dieu ne peut être transmise à aucun être humain, parce que la Puissance Divine, exclusivement, réside dans la Divinité Elle-même!»

(Abdruschin, MG53, Je suis le Seigneur, ton Dieu)

Actuellement, il n’y a aucun Représentant de Dieu sur Terre!

Et ceux qui, éventuellement, pourront diriger la Nouvelle Édification ou Instaurer le Royaume de Paix en régnant au Nom de IMANUEL-PARZIVAL-ABDRUSCHIN, donc ceux qui pourront Servir sous les Ordres de PARZIVAL tel, par exemple, les guides de peuples, seront des Serviteurs, des Exécutants, comme les Préparateurs de Chemin (les Précurseurs) l’ont été: jamais ceux-ci ne pourront être nommés ou appelés Représentants de Dieu sur Terre, et ce, même s’ils agissent au Nom de Dieu, c’est-à-dire sous Ses Ordres: les êtres humains ne devront jamais les considérer comme les Représentants du Graal!

En bref, un Représentant de Dieu et un Serviteur de Dieu agissent tous deux au Nom de Dieu, mais seul peut être qualifié de Représentant de Dieu Celui qui porte lui-même le divin en Lui. À ce titre, JÉSUS et ABDRUSCHIN ont véritablement été les Représentants de Dieu sur Terre. Maintenant, que de nos jours, des porteurs de Croix d’Argent et des Croix d’Or appelés par l’Église du Vomperberg considèrent Siegfried Bernhardt comme un Représentant de Dieu, cela relève du blasphème et de l’imposture!

Toute cette mise en scène ecclésiastique, ce cirque papal, a commencé avec la proclamation publique de Maria Freyer-Bernhardt à la Fête de la Rose du 29 décembre 1945, la première Fête célébrée au Vomperberg après le Départ de Abdruschin.

«Je me tiens à présent devant vous pour, au nom de Imanuel, mener à bien Son Oeuvre avec Irmingard!»

(Maria Freyer-Bernhardt)

Par cette déclaration, Maria Freyer-Bernhardt a agi comme une fausse prophétesse:

«Un faux prophète est, à proprement parler, un être humain qui affirme, avec hardiesse, pouvoir accomplir quelque chose qui est réservé au véritable Envoyé de Dieu annoncé!»

(Abdruschin, 2R9, La nostalgie salvatrice).

Et, plus tard, dans la foulée de cette imposture au Nom du Fils de l’Homme, Irmgard Freyer qui signe Irmingard Bernhardt, prit la relève d’Alexander en laissant sous-entendre à tous dans sa lettre du 30 mars 1988, qu’elle était la Représentante de Dieu sur Terre:

«Je dirige le Mouvement international du Graal, et tous les mouvements du Graal dans les différents pays sont sous ma protection.»

(Irmingard Bernhardt – Irmgard Freyer)

L’Oeuvre de Abdruschin, c’est-à-dire l’établissement du Règne de Paix de Mille ans sur Terre ainsi que la construction du Château-fort du Graal aux sept (7) coupoles et aux sept (7) grottes qui devait débuter en 1936, ne devait pas être continué tel que prévu à l’origine puisque, à Kipsdorf, le Seigneur a clairement dit à Otto-Ernst Fritsch que tout, dorénavant, se passerait autrement:

«En raison de la terrible faillite de l’humanité et de tous les Appelés, tout arrive maintenant autrement. Comment cela arrivera-t-il, Je ne le sais pas Moi-même, car j’accomplis! Comment la Force agira maintenant, Je ne peux pas non plus l’évaluer en détails.»

(Abdruschin)

Comment Maria Freyer-Bernhardt pouvait-elle prétendre, surtout au nom de IMANUEL, donc sur l’Ordre de IMANUEL, continuer Quelque Chose que le Seigneur Lui-même, malgré Ses Efforts, n’avait même pas pu commencer? Sans commencement, il ne peut y avoir de continuation!

Madame Joseph Wagner, qui était au chevet de Abdruschin, à Kipsdorf, lorsqu’Il agonisait, a rapporté à son époux que:

«Lorsqu’Il se sentait bien de nouveau, le Seigneur disait aussi comment l’édification avancera rapidement mais toutefois différemment; souvent et toujours à nouveau Il en parlait pour dire comment tout arrivera, comment, en effet, tout se modifiera violemment.»

(Antonia Wagner)

À Kipsdorf, Abdruschin a aussi dit ceci à Joseph Wagner:

«La Fonction de Réciprocité travaille sans se laisser détourner. C’est pour cela qu’un Chemin reste ouvert aux quelques bons, s’ils prient pour cela, car les Élus n’ont pas donné la possibilité de trouver le Chemin de Lumière.»

(Abdruschin)

À la lumière de tout cela, si ce que Maria proclama le 29 décembre 1945, à savoir: Je me tiens à présent devant vous pour, au nom de IMANUEL, mener à bien Son Œuvre avec Irmingard (au nom de Imanuel sous-entendant ici comme Partie de Imanuel), cela ne peut donc être vrai car, en 1936, Abdruschin disait, alors que Maria et Irmingard étaient encore dans Sa proximité, que personne sur Terre ne pouvait Le Représenter. Est faux aussi ce qui fut annoncé aux adhérents de l’Église du Vomperberg par Herbert Vollmann dans la circulaire du 7 février 1968:

«Il s’agit à présent pour tous les porteurs de Croix de renforcer leur conviction et leur fidélité envers la Lumière de façon telle que soit assuré à Fräulein Irmingard le soutien à la fois terrestre et spirituel qui lui permettra de continuer à œuvrer sans entraves à l’accomplissement de la Mission qui lui fut confiée ici sur Terre par la Lumière!»

(Herbert Vollmann)

Faux! Tout cela est faux! Tout ce que ces personnes ont dit faire au Nom du Seigneur est Faux! Ce sont tous des traîtres à Sa Mission! Des imposteurs!

Demandons-nous objectivement, avec l’épée acérée de l’intellect ceci:

1. Le Message du Graal a-t-il été modifié?

Réponse: OUI.

2. L’a-t-il été par le Seigneur?

Réponse: NON

3. Y a-t-il un Mouvement International du Graal?

Réponse: OUI

4. Cette organisation a-t-elle été voulue par le Seigneur?

Réponse: NON

5. Y a-t-il une diffusion-propagande-marketing du Message du Graal?

Réponse: OUI

6. Cette diffusion est-elle voulue du Seigneur?

Réponse: NON

7. Le Seigneur a-t-Il aboli tous les Appels

Réponse: OUI

8. Le Mouvement International du Graal donne-t-il des Croix d’Or?

Réponse: OUI

Après s’être questionné et avoir répondu lucidement à la lumière des faits historiques et du Message du Graal original complet de 1931, nous ne pouvons ensuite que porter notre regard vers ceux qui ont profané et mutilé la Parole d’IMANUEL et sont à l’origine de ce qu’il est convenu d’appeler une imposture sacrilège, donc vers les responsables-fondateurs de l’Église du Vomperberg et tous les responsables serviles des Églises nationales comme l’Église du Lac Simon qui se sont auto-proclamés représentants de Dieu sur Terre; nous ne pouvons que porter notre regard vers ces individus et essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer alors que tout était clairement clair, noir sur blanc, dans la Grande Édition 1931 du Message du Graal, ainsi que dans les Résonances du Message du Graal 1 et 2.

Plusieurs ont en tête la Déclaration du 26 août 1938 de Abdruschin lorsqu’ils pointent du doigt ceux qui osent donner leur opinion sur les deux dames. Voici ce que le Seigneur déclara:

«Monsieur Bernhardt donne pouvoir à Monsieur le docteur Polaczek de déclarer à l’égard de chacun qu’Il considère chaque tentative de le séparer de sa famille comme le plus grand préjudice et la plus grande offense et qu’Il souhaiterait que Ses affaires de famille ne soient jamais prises par personne comme sujet de conversations.»

(Abdruschin)

Cette Déclaration du Seigneur fut donnée dans une circonstance précise alors qu’Il était encore en détention à Innsbruck. Il était sur le point d’être libéré et Oskar Ernst Bernhardt souhaitait que Maria et Irmgard soient autorisées à venir vivre avec Lui en résidence surveillée à Schlauroth.

Mais revenons à l’Oeuvre du Seigneur qui n’a jamais pu être édifiée par les hommes. Une preuve parmi d’autres, pour moi, que Irmingard Bernhardt - Irmgard Freyer n’avait rien à décider à ce sujet, fut sa tentative de faire construire le Temple du Graal au Vomperberg, tentative qui, en 1983/84, fut un échec puisque l’architecte Edgar Frasch fut rappelé par le Seigneur, il décéda le 17 février 1984, avant même d’avoir pu se mettre à l’ouvrage. En plus, le Temple du Graal au Nigéria, en Afrique, et le Temple du Graal en construction au Lac Simon, au Québec, sont des faux. Ils ne doivent pas être nommés comme tel Temple du Graal, car il doit y avoir seulement un Temple du Graal sur Terre qui sera la réplique terrestre du Château du Graal au sommet du Paradis. Tout cela est clairement dit par Abdruschin dans la Grande Édition 1931, au dernier paragraphe de l’Exposé Évolution de la Création:

«Il doit normalement advenir, un jour, sur Terre, un reflet du Paradis réel, instauré sous la haute Main du Fils de l’Homme, au commencement du Royaume Millénaire, de même que, aussi, simultanément, y surgira aussi une copie terrestre du Château-fort du Graal, dont le Modèle Original se dresse, sur la Hauteur la plus élevée du Paradis réel, en tant qu’unique et véritable Temple de Dieu ayant existé jusqu’ici.»

(Abdruschin, MG52, Évolution de la Création)

Un jour, sur Terre, sera édifié un reflet du Paradis ainsi qu’une seule copie du Château-fort du Graal, aussi appelé Temple du Graal ou Manoir du Graal. La construction de ce Château-fort devait commencer en 1936… Même s’il pourra y avoir comme jadis plusieurs Temples sur la Terre, il n’y aura donc qu’un seul Temple du Graal. Le fait de vouloir construire des Temples du Graal partout sur la Terre est donc faux.

Un autre aspect important dont il nous faut tenir compte, c’est que Maria et Irmgard étaient des femmes; or, en toute logique spirituelle, le travail de remettre sur les rails le train du Graal - en admettant que cela ait vraiment été la Volonté du Seigneur - devait, non pas revenir à une femme, mais à un homme avec sa force rude et active! Selon les lois de la Création, à la femme revient la réception et à l’homme la réalisation terrestre. En mettant sur pied une nouvelle organisation, Maria puis Irmgard, devenues féministes, ont trahi la force silencieuse féminine qui doit agir en douceur et passivement! Ainsi, après le décès d’Alexander:

«Irmingard se chargea de diriger entièrement le Mouvement International du Graal, y compris les Fondations et les Éditions. La direction de l’agglomération du Graal était également entre ses mains.»

(H. Vollmann, livre rouge, p.117)

Dans l’Exposé La femme de la Création postérieure, le Seigneur est très clair au sujet du rôle de la femme:

«Le point d’origine de sa plus grande force est pour elle maison et foyer! C’est là seulement que résident sa force, sa puissance illimitée, mais pas dans la vie publique! Au foyer et dans la famille, elle devient reine, grâce à ses facultés, mais au pupitre d’orateur elle est une caricature . À partir du foyer intime et tranquille, sa pénétrante efficacité s’étend sur le peuple entier du présent et de l’avenir, et intervient partout.

Il n’est rien où son influence ne puisse absolument se faire valoir, si elle se tient là où ses facultés féminines inhérentes se développent pleinement jusqu’à la floraison. Cependant, c’est seulement lorsque la femme est réellement féminine qu’elle accomplit la Détermination qui lui a été attribuée par le Créateur. Elle est alors entièrement ce qu’elle peut et doit être. Et seule l’authentique féminité élève l’homme sans paroles, l’homme qui peut prendre les Cieux d’assaut, lorsqu’il est soutenu par cette silencieuse activité qui recèle une puissance insoupçonnée. Il cherchera alors, par une disposition naturelle intérieure, à protéger l’authentique féminité, volontiers et joyeusement, si seulement elle se révèle d’abord authentique.

Mais le monde féminin d’aujourd’hui foule aux pieds sa puissance véritable et sa haute Tâche, passe devant en aveugle et détruit criminellement tout ce qu’elle porte en elle de caractères sacrés, et, au lieu de construire, agit en détruisant, comme le pire des poisons dans la Création Postérieure. Elle pousse l’homme, ainsi que les enfants, avec elle dans l’abîme.

Considérez la femme d’aujourd’hui! Faites donc descendre sur elle un Rayon de Lumière avec toute l’inexorabilité et la lucidité qui sont toujours les compagnes indispensables de la Pureté.»

(Abdruschin,1R9; La femme de la Création Postérieure)

Maria et Irmgard ont donc trahi leur conviction féminine. La preuve en est fournie par le porte-parole de l’Administration du Graal au Vomperberg, Herbert Vollmann, lors de la passation des pouvoirs à Alexander le 27 avril 1954, qui justifiait ainsi le geste de Maria:

«Nous informons tous les porteurs de Croix que Frau Maria a chargé Herr Alexander d’assumer l’entière direction de la cause du Graal sur Terre: cela concerne aussi bien les questions d’ordre spirituel que celles d’ordre terrestre. Les pleins pouvoirs lui sont donnés à cet effet.

Cette mesure est prise conformément aux exigences spirituelles, étant donné que la direction active de la cause du Graal sur Terre doit être entre les mains d’un homme. Cela n’affecte en rien la mission spirituelle de Fräulein Irmingard.

Cette passation de pouvoirs s’explique aussi par le fait que Frau Maria se trouve ainsi entièrement libérée pour être en mesure de se consacrer totalement, et sans être entravée, à la liaison spirituelle qui est absolument indispensable et aux décisions importantes pour la continuation de l’édification du Graal sur Terre.»

(H. Vollmann, livre rouge, p.96)

Ce n’est pas parce que la direction devait être assumée par un homme et que Maria voulait se libérer pour être en mesure de se consacrer à la liaison spirituelle, qu’Alexander a pris en charge le Mouvement International du Graal, c’est parce que Maria était devenue physiquement incapable de le diriger suite à son accident du 15 septembre 1953 (fracture du col du fémur). Cette hypocrisie se voyait reconfirmée par la passation des pouvoirs à Irmgard Freyer après le décès d’Alexander. De plus, si Maria était encore Maria, la Rose, pourquoi est-il question de liaison spirituelle? Ne devrait-on pas parler de liaison divine?

C’est cela l’imposture: c’est-à-dire, dans le cas Maria / Irmgard, une action qui cherche à tromper par de fausses apparences de légitimité et d’honorabilité: Abdruschin n’a rien demandé à Maria et Irmgard. La même chose pour Roselis Von Sass: l’Ordem do Graal na Terra du Brésil n’a pas de raison d’être; en tout cas, certainement pas au Nom du Seigneur, IMANUEL! Abdruschin n’a pas demandé qu’un Mouvement International du Graal soit fondé parce qu’Il n’a mandaté personne pour ce faire! Tout ce que la Maria terrestre s’est arrogé le droit de faire jusqu’au 19 décembre 1957, et par la suite Alexander jusqu’au 3 février 1968, Irmgard jusqu’au 22 mai 1990 et Herbert Vollmann jusqu’au 20 juin 1999, tout cela n’était pas voulu du Seigneur, bien au contraire.

Le 19 juillet 1938 Abdruschin exigea la dissolution, en Autriche, de l’Association Naturo-philosophique des Adhérents du Graal et demanda aussi la dissolution de toutes les autres associations nationales, sans signifier de date de reprise pour les activités, ce qui fut fait en août 1939:

1 - «J’exige de tous Mes anciens partisans qu’ils interrompent toute communauté, tous travaux en commun et toute activité, qui feraient conclure à une continuation du Mouvement dirigé par Moi.

2 - En particulier, il est de Mon désir que tous les anciens membres de la Cité du Graal sur le Vomperberg veuillent quitter cette Agglomération ou ses environs au plus tôt.

3 - Il est aussi nécessaire d’éviter de donner ne serait-ce que l’impression que le Mouvement se poursuit sous une forme quelconque.

4 - Celui qui agit à l’encontre de Mes désirs ici exprimés agit contre Moi et sous sa propre responsabilité».

(Abdruschin, Déclaration du 19 juillet 1938)

Un peu moins de trois ans et demie avant Son Décès, et cinq (5) semaines après l’acte d’expropriation du 9 juin 1938 qui officialisait la prise de possession du Vomperberg par les SS allemands, Oskar Bernhardt déclarait donc dans un document juridique daté du 19 juillet 1938 alors qu’Il était emprisonné à Innsbruck, qu’Il mettait un terme à Son Activité publique en n’accordant plus aucun droit à personne, sur rien:

«Tous les mandats commerciaux et privés accordés par Moi sont expirés.»

(Oskar Bernhardt, Déclaration du 19 juillet 1938)

En ce qui a trait aux organisations du Graal ailleurs dans le monde, Abdruschin s’en est dissocié comme tel tout en leur laissant le soin de décider si, oui ou non, elles voulaient poursuivre, en leur nom propre, leurs activités:

«Je fais remarquer que les organisations étrangères encore existantes, et qui se sont édifiées à partir de l’Enseignement du Graal, doivent limiter une éventuelle poursuite de leur activité au cadre des lois applicables dans leur pays, de sorte que Je n’ai Moi-même plus rien à faire d’aucune manière avec ces organisations et que tout mandat donné par Moi en ce sens, que ce soit d’ordre commercial ou d’ordre administratif, doit être considéré comme échu. Personne n’est autorisé à se prévaloir d’une procuration d’un genre quelconque émanant de Moi.»

(Abdruschin, Déclaration du 19 juillet 1938)

Cette Décision, le Seigneur l’a prononcée officiellement au cours de Sa seconde incarcération à Innsbruck, par l’intermédiaire de Son avocat Karl Polaczek. Certains disent que ce seraient les nazis qui auraient contraint le Seigneur à signer une telle Déclaration comme condition à Sa libération! Si, intellectuellement parlant, cela peut être plausible à cause de la chronologie des événements qui ont mené à la libération du Seigneur, sur le plan divin, une telle chose ne peut cependant pas être prise en considération. En effet, comment pourrait-on croire que Abdruschin aurait signé cette Déclaration dans le but de sauver Sa Vie! Impossible! Jésus a-t-Il fui devant Ponce Pilate?

Il est vrai qu’au début juillet 1938 Hellmuth Müller fut convoqué à Berlin au sujet de la libération de prison d’Oskar Ernst Bernhardt, que la Déclaration du Seigneur date du 19 juillet 1938, et que c’est au début août qu’Il fut libéré. Mais selon le témoignage de Hellmuth Müller, jamais il ne fut question d’une telle Déclaration à signer avec l’adjoint de Himmler comme condition à Sa consignation en résidence surveillée à son domaine de Schlauroth. D’ailleurs, dans les faits, le Seigneur ne fut jamais libéré, mais seulement déplacé en un autre lieu de détention, c’est-à-dire en résidence surveillée où les conditions de détention étaient plus humaines.

Si l’adjoint de Himmler accorda plus tard la libération de Oskar Ernst Bernhardt, c’est parce que Hellmuth Müller a su le convaincre:

1. Que les Écrits du Graal n’étaient pas hostiles à l’État;

2. Que l’Agglomération du Graal sur le Vomperberg n’était pas une secte;

3. Qu’Oskar Ernst Bernhardt n’était pas un Juif.

Tout ceci, Oskar Bernhardt l’expliqua 15 mois plus tard dans Sa Déclaration de 22 pages du 22 octobre 1939.

Le 12 mars 1938, le Vomperberg était réquisitionné par les Allemands et les habitants sommés de quitter au plus tôt les lieux. Il n’était donc pas nécessaire que Abdruschin demande aux habitants du Vomperberg de quitter les lieux puisqu’ils en avaient déjà reçu l’ordre et qu’au moment de Sa Déclaration la plupart étaient déjà partis en juin 1938. De toutes façons, s’ils n’avaient pas obtempéré, ils auraient été expulsés de force. Alors, pourquoi le mentionner dans Sa Déclaration du 19 juillet 1938? Tout simplement parce que, comme on dit en langage populaire, le Seigneur a fermé boutique! Le Plan initial de l’Édification du Règne de Paix de Mille ans ayant complètement échoué à cause de nous, les êtres humains, désormais tout se passerait d’une autre manière. Et personne, pas même Maria, Irmgard et Alexander, ne savait ce qu’était le nouveau Plan de la Lumière puisque, en 1941, Abdruschin ne le savait pas encore Lui-même.

En clair, c’est donc dire que Maria, Irmgard, Alexander et l’Apôtre Herbert Vollmann ont tous présumé de ce que veut la Lumière! En ce sens, ils ont tous failli. Tous! Au moins s’ils avaient agi en leur propre nom et non pas au Nom de IMANUEl! Car le Seigneur n’était pas contre le fait que les gens se regroupent entre eux en de libres Unions ou Associations pour approfondir la Parole. Il avait même fondé la revue L’Appel pour faciliter les échanges entre les Adhérents du Graal:

«Que L’Appel aille dehors, dans tout l’univers! Il doit établir une étroite liaison entre tous les Adhérents et Lecteurs de Mes Paroles. En beaucoup d’endroits, se constituent de libres unions pour la culture des idées de Mes Exposés, afin de pénétrer, en une commune activité, toujours plus profondément, dans les vérités de la Grande Création, et ainsi aussi reconnaître exactement la Volonté du Créateur.

Parce que Je ne peux donc pas Me lier aux unions, mais en reconnaît bien, cependant, le résultat promoteur, J’ai créé, en provenance de Mon Être Devant-Être-Seul, L’Appel en tant que médiateur entre tous les Lecteurs et les Associations, qui, en lui, reçoivent l’occasion d’échanger mutuellement leurs communications et leurs souhaits. Dans ce but, un espace sera constamment et gratuitement maintenu disponible.»

(Abdruschin, été 1927)

Dans la préface de L’Appel (Der Ruf) et dans Sa Déclaration du 22 octobre 1939, Abdruschin affirme que les différentes associations des Adhérents du Graal ne sont pas des sectes puisqu’elles sont complètement indépendantes et qu’Il ne les dirige pas:

«Si Je salue aujourd’hui, joyeusement les Unions, Je ne peux, pourtant pas, les diriger, Je ne peux pas non plus y prendre part, car de telles tentatives finissent toujours par produire des liens pour celui autour duquel elles se regroupent. Des obligations en tout genre, il s’en produit nécessairement, ne serait-ce que moralement, de part les contributions des membres. Quoi que ce soit de semblable, Je ne le peux pas.»

(Abdruschin, L’Appel, été 1927)

«Maintenant si, en différents pays et États, de nombreux lecteurs de Mon Oeuvre se sont retrouvés ensemble pour eux-mêmes et se sont unis en tant qu’associations spécialement enregistrées, ceci ne s’est ainsi produit que pour pouvoir approfondir toujours davantage la difficile matière; car ils prenaient Mon Œuvre comme base de leur association, ainsi que cela doit, en effet, finalement distinctement ressortir des statuts respectifs. Je n’avais aucun droit de les en empêcher ni n’en voyais non plus aucune raison.

Je n’ai cependant jamais fait partie de ces associations ni n’y avais non plus aucune sorte d’avantage car celles-ci travaillaient seulement pour elles-mêmes et ne payaient naturellement aussi leurs contributions que pour elles-mêmes également, de telle sorte qu’une solidarité entre ces différentes associations nationales n’exista jamais.

Les fondations de personnalités isolées ne sont pas en contradiction avec cela. C’est pourquoi il ne peut donc pas être parlé de secte …»

(Abdruschin, Déclaration du 22 octobre 1939)

Pour obtenir la puissance terrestre, les Freyer et leurs acolytes devaient dire qu’ils agissaient au Nom du Seigneur, comme l’Église catholique dit agir au Nom du Christ, car autrement ils n’auraient pas eu la légitimité nécessaire pour justifier leur action et recruter des adeptes. Ils ont tous été de connivence pour usurper le Trône de Abdruschin sur Terre!

Que des associations ou sociétés prennent pour Base la Sainte Parole, soit. Que leurs contributions financières ne servent qu’à leur bon fonctionnement, soit. Que celles-ci gardent leur totale indépendance et ne soient solidaires d’aucun regroupement national et international, soit. Que même il existe des fondations formées par des personnalités, soit. Tout cela était alors conforme à la Volonté de Abdruschin.

Cela veut dire que des Associations légalement déclarées pouvaient exister alors que Abdruschin était présent sur Terre, mais que, dès que le Seigneur a demandé la dissolution de toutes ces Associations en 1938, plus personne n’avait le droit d’en reconstituer d’autres légalement après Son Décès. Ce qu’Il a formé sur Terre, Lui seul pouvait le délier: c’est la Loi! Actuellement, les seules Unions ou Associations pouvant exister entre les êtres humains sur la base de la Sainte Parole, ne peuvent être, tel que stipulé dans les Feuilles du Graal et dans L’Appel, que des Unions libres, c’est-à-dire des Unions ou des Associations non structurées, sans président, sans secrétaire, sans trésorier, sans cartes de membres et sans cotisations, donc des Associations qui, sans être officiellement et légalement enregistrées, doivent, s’il-y-a lieu, respecter les lois du pays en regard des regroupements associatifs.

«Cependant, uniquement en qualité d’Unions parfaitement libres, puisque le Message du Graal de Abdruschin s’adresse directement et uniquement aux êtres humains individuels. Dans ces réunions, cependant, ils se réunissent, en outre, uniquement en vue de l’étude la plus sérieuse, pour le véritable Travail sur soi-même, tandis que chaque déviation et que chaque futilité extérieure provoquent le détachement. Celui qui y cherche autre chose demeurera insatisfait; car cela coûte des efforts de créer des Valeurs d’Éternité pour les individus! L’approche d’Unions de ce genre n’est pas rendue facile, mais, au contraire, difficile, pour tenir éloignée toute demi-mesure, qui ne ferait que former un obstacle. Elle ne trouverait aucune similitude avec les associations existantes; car le Principe de Base est: mieux vaut seulement trois (3) êtres humains se tenant réellement debout dans les Pensées du Message du Graal, que, à leur place, trois cent (300) suiveurs.»

(Abdruschin, RQ 08-08-02)(Les parenthèses sont de nous)

Mais en est-il ainsi avec le Mouvement International du Graal? Non. Comme l’Église catholique, le Mouvement International du Graal, est une Église que nous nommons l’Église du Vomperberg, parce que du point de vue financier, même si ses porteurs dits de Croix ne sont pas obligés de contribuer, une toile d’araignée financière les relient tous par région à des groupements - les cercles dits du Graal de l’Outaouais, de Montréal, des Laurentides, etc. - à une organisation nationale, la Fondation du Graal Canada que nous nommons l’Église du Lac Simon, qui, elle, est reliée, avec toutes les autres organisations nationales de la Terre, à une organisation supra-nationale, le Mouvement International du Graal.

La Fondation du Graal Canada n’est pas un mouvement spirituel à l’intérieur duquel des personnes se rejoignent spontanément et naturellement, sans contrainte, pour échanger et partager: à tout point de vue, c’est une Église dans le sens courant du terme. C’est une organisation terrestre structurée juridiquement, qui a pour but la diffusion publique du faux Message du Graal et qui donne des autorisations à droite et à gauche pour la construction de salles de lumière et de temples du Graal. Ce qui est faux!