Les faux appelés
et les 144,000

par HUGO SAINT-HILAIRE


Après le Décès d’Abdruschin, le Seigneur n’a donné aucune consigne à Maria pour la suite des choses. Le Disciple Grégoire aurait été inter-rogé par Maria de cette manière: «Il (le Seigneur) est parti sans rien nous dire; comment comprenez-vous cela?»

Les Freyer sont retournés au Vomperberg le 3 septembre 1945, mais, à la lumière des événements et des Paroles du Seigneur qui nous sont parvenues d’Europe sous forme de documents, Maria ne devait pas mettre sur pied l’Église du Vomperberg - Mouvement International du Graal. N’aurait-elle pas dû veiller sur le Message du Graal et le protéger? Oui. Ce qu’elle n’a pas fait.

Au lieu de cela, Maria Freyer-Bernhardt posa des mains sacrilèges sur les Purs Enseignements du Graal en fondant en 1945 les Éditions Maria Bernhardt et, en 1950, la Fondation du Message du Graal (Stiftung Gralsbotschaft) qui devint le point de départ de la diffusion de l’Oeuvre de Abdruschin tronquée sur le plan mondial. Depuis 1963, le siège social de la Stiftung se trouve à Stuttgart, alors que les Éditions de la Stiftung Gralsbotschaft sont situées à Ditzingen.

Depuis Son Départ en 1941, c’est le Seigneur Lui-même qui appelle Ses serviteurs sur Terre, comme jadis cela se produisait et s’est produit par exemple avec Saül de Tarse devenu Paul, et Martin Luther. C’est donc Lui, le Seigneur, qui donne les Appels. Et les Appelés, comme à l’époque de Jésus par exemple, ne portent pas une Croix d’Or comme lorsqu’Il était parmi nous. Martin Luther a-t-il attendu de recevoir une Croix d’Or avant de commencer sa mission? Non. Comme plusieurs autres d’ailleurs. Pourtant ils ont tous accompli leur mission pour la Lumière. Or, que se passe-t-il depuis le Départ du Seigneur?

Que se passe-t-il depuis le Départ du Seigneur? Avec l’Église du Vomperberg, des êtres humains uniquement appelés par des êtres humains se sont fait passer pour des Appelés de Dieu et continuent toujours à le faire!

Après le décès de Irmingard Bernhardt - Irmgard Freyer, c’est Herbert Vollmann qui a pris la relève de l’Église du Vomperberg; alors que du côté du Brésil, hérétique aux yeux de l’Administration du Graal au Vomperberg, c’est Roselis von Sass qui, jusqu’à son décès, donnait les Appels. En avril 1956, Harry von Sass, Walter Brauning et Roselis von Sass écrivaient dans une lettre à tous les porteurs de Croix:

«… Les scellées et les Appels continueront exactement comme il en a été jusqu’ici, et à la vérité, exactement ainsi que cela fut déterminé par le Seigneur et Frau Maria …

Spirituellement, la chose est devenue possible grâce à la liaison spéciale que la disciple Roselis von Sass a reçue avec le Rayon de l’Amour de Dieu. Sur la base de cette liaison, des Aides lumineux spéciaux ont également été placés à ses côtés. Ces aides lui indiquent toujours aussi, par exemple, les personnes qui, ici au Brésil, doivent être appelées et donnent aussi simultanément les Paroles d’Appel correspondantes. Tout ceci est constamment examiné par Frau Maria et reconnu comme juste … Elle seule avait le don éminent, de conduire et d’examiner tout le spirituel …

Par les Aides lumineux sont aussi indiqués à la Disciple Roselis von Sass ces êtres humains qui, ici, doivent encore être appelés en tant que Disciples.»

(W. Brauning, Roselis et Harry Von Sass)

Après lui avoir retiré son manteau de disciple le 5 mai 1998, Herbert Vollmann excommuniait Siegfried Bernhardt de son vrai nom Holzäpfel, le prétendant à la direction du Mouvement International du Graal, le 23 avril 1999, le destituant de toute fonction de responsable dans l’Agglomération du Graal et l’excluant de tout service pendant les recueillements et les Fêtes du Graal. Depuis ce temps, le dauphin de Herbert Vollmann, Jürgen Sprick, responsable de la Fondation du Message du Graal (Stiftung Gralsbotschaft), prétend que c’est lui le successeur, Herbert Vollmann lui ayant donné l’autorisation d’appeler des Croix d’Or en décembre 1998. Conséquemment, les deux disent pouvoir donner les Appels au Nom de la Lumière.

Le 3 juillet 1999, à Lac Simon (Québec) lors d’une réunion d’environ 70 adhérents de l’Église du Lac Simon - dont j’étais - au sujet de l’Affaire Siegfried Bernhardt, et en réponse à une question que je lui ai posée, le faux disciple Richard Gehl a affirmé que c’est Jürgen Sprick qui est en autorité pour donner les appels de l’Église du Vomperberg. Par ailleurs, Siegfried Bernhardt [Holzäpfel] dit pouvoir donner des Croix d’Or parce que sa charge de disciple lui a été donnée par Irmgard Freyer en tant que Irmingard, une Partie du TRIGONE avec le Seigneur. C’est ce qu’il explique dans sa lettre Où en sommes-nous aujourd’hui? du 14 avril 1999:

«Pour la nomination future de Disciples, ainsi que l’attribution de charges particulières, il est nécessaire que cet Acte soit exécuté par une personne au Service du Seigneur. Pour cela, il n’est pas nécessaire qu’une personne venant de plus hautes sphères séjourne sur Terre. Une intuition éveillée nous permettra de reconnaître le vouloir du Seigneur. La confiance dans le Seigneur nous montre le chemin juste.»

(Siegfried Bernhardt-Holzkopf, 14 avril 1999)

Roselis von Sass a fondé sa légitimité sur Maria, Siegfried Bernhardt [Holzäpfel] fonde la sienne sur Irmgard Freyer. À quel pape ou papesse les porteurs dits de Croix de la Terre doivent-ils se fier? Au successeur de Roselis von Sass, au successeur de Irmgard, Siegfried Bernhardt [Holzäpfel], ou au successeur de Herbert Vollmann, Jürgen Sprick? Tout ce que ces individus peuvent faire, c’est appeler des gens qui serviront leur institution terrestre et humaine qui a récupéré, de façon sacrilège faussement au nom de IMANUEL, le Nom Sacré du Graal; jamais leurs prétendus appelés ne pourront servir Dieu!

Le 29 décembre 1937, Arthur Giese de Zürich et Hellmuth Müller de Schlauroth sont Appelés par le Seigneur. Mais, contrairement au rituel antérieur, ils ne prêtent pas serment sur le Drapeau du Graal. Un bouleversement fondamental avait donc eu lieu. Au moment de l’arrestation de Abdruschin le 11 mars 1936 à cause de l’erreur de jugement de Friedrich Halsband, le Chevalier Blanc, dans l’affaire du trafic de devises, la destruction intérieure du Cercle des Apôtres était de nouveau en marche; elle avait commencé en 1935 avec l’affaire du moulin à céréales.

Dans son témoignage, Joseph Wagner relate l’histoire. Abdruschin avait l’intention de stocker une grande quantité de froment et de millet écrasé en flocons pour les habitants de la Montagne. À cette fin, Il se procura une machine à presser les flocons.

« Deux disciples Suisses du Seigneur, du nom de Eisenbeis et Schönenberger, avaient procuré la machine. Cela se passa bien jusqu’au moment de moudre. Puis ils revinrent sur la Montagne, tout à fait mécontents … Ils mettaient le Seigneur devant le fait suivant: si le Seigneur voulait avoir la machine, il leur fallait avoir 60% du bénéfice, sinon il leur fallait immédiatement faire reprendre la machine, car elle n’avait pas été affranchie auprès des autorités suisses. Le Seigneur avait justement l’intention de payer la machine ces jours-là. Aussi s’était-il exactement informé sur la franchise pour la Suisse. Il Lui avait été dit que les Suisses vendaient volontiers la machine; ainsi, ce que les deux disciples voulaient était très clair pour le Seigneur. Ils voulaient en tirer bénéfice … Il (le Seigneur) déclara: s’il en va ainsi, reprenez vite la machine, car Je ne veux avoir aucun centime pour Moi. Je voulais seulement aider et cela n’aurait fait que Me coûter beaucoup d’argent … Les deux disciples en étaient fort surpris, mais le Seigneur leur montra la porte.

Cela a rapidement fait le tour de la Colonie … L’épidémie des disciples avait lieu car plus d’un parmi eux montrait seulement maintenant ce qu’ils recherchaient réellement dans leur for intérieur. C’est ainsi que plus d’un renia le Seigneur … Plus d’un cas se produisit montrant à quel point le Seigneur était dupé et depuis longtemps déjà. Même plusieurs porteurs de Croix d’Or et d’Argent abandonnèrent la Sainte Montagne et par-là même le Seigneur. Ils étaient tous, avec les disciples, en liaison avec les ténèbres.»

(Joseph Wagner)(Les parenthèses sont de nous)

Voilà donc ce qui s’est vraiment passé. Or, dans son livre rouge, Herbert Vollmann explique l’échec de ce projet par de simples difficultés administratives et occulte le fond de l’histoire, la véritable cause de l’échec du projet:

«En 1936, Il (Oskar Ernst Bernhardt) reçut de l’inventeur une machine à flocons et obtint les droits exclusifs de fabrication des flocons en question pour toute l’Autriche. Ils devaient être commercialisés sous le nom de flocons de santé Yaspis. Des réserves avaient été constituées. Les emballages et tout ce qui était nécessaire à l’expédition étaient prêts lorsque, contre toute attente, l’autorisation ne fut pas accordée par les autorités. Les difficultés administratives continuèrent et empêchèrent définitivement la réalisation de ce projet»

(H. Vollmann, livre rouge, p.43) (Les parenthèses sont de nous)

Au sujet de l’Agglomération, Abdruschin a dit que c’était un nid de vipères. Lors de la scellée de Arthur Giese, Il déclara:

«Je dissous le Cercle des Apôtres existant jusqu’à présent, et, à l’avenir, j’appellerai seulement encore des Apôtres qui, comme toi, ont une âme d’enfant!»

(Abdruschin)

Abdruschin confia à Monsieur Giese qu’Il allait maintenant dissoudre l’ensemble des Associations distinctes existant alors avec Son Autorisation! De la part d’Apôtres, Madame Schäfer-Bieder, auteur d’un Tableau chronologique, a su également que le Seigneur a aboli tous les Appels! Par d’autres Apôtres, il fut également confirmé que le Seigneur avait exigé des Hauts Appelés qu’ils rendent leurs Croix! Le Seigneur a toujours dit qu’avec les Appels, Il accomplissait. Mais l’Édification s’étant effondrée au moment même où elle recevait son coup d’envoi, tout Appel devenait, par le fait même, une formalité vide de sens. Dans une lettre de 1937 à l’un des Appelés qui se préparait à venir à la Montagne pour être Son secrétaire, Abdruschin lui écrivit que tout ce qui touchait à Sa Personne était désormais incertain et qu’en conséquence, Il ne voulait pas risquer d’entraîner d’autres Appelés dans un destin incontrôlable.

Les Croix d’Or que Maria et Irmgard ont donné aux personnes qu’elles ont appelées depuis le Départ du Seigneur, ne sont donc pas des Appels du Seigneur. C’est, en tout point, une responsabilité que les autorités d’une organisation donnent à des individus, selon la vocation qu’elle s’est donnée.

Comme l’Église de Rome qui dit agir au Nom du Fils de Dieu JÉSUS, donc, sur Son Ordre, les Églises du Vomperberg et du Lac Simon font la même chose: elles disent agir au Nom de l’Autre Fils de Dieu, le Fils de l’Homme IMANUEL, donc sur Son Ordre! Or, tout cela est faux! Toutes ces Églises agissent au nom de Lucifer, sur l’ordre des ténèbres!

Des Appelés devaient se présenter au Seigneur pour l’Édification du Règne de Paix de Mille Ans et le premier Plan de la Lumière pour cette époque a échoué à cause de nous, les êtres humains.

Après le Départ du Seigneur, c’est Maria, Alexander, Irmgard, Herbert Vollmann et maintenant Siegfried Bernhardt [Holzäpfel] en conflit avec Jürgen Sprick qui se sont arrogé le droit de sceller les êtres humains et de donner des Appels. S’étant séparé du Vomperberg, l’Ordem du Brésil a décidé quant à lui, de continuer à donner des Croix d’Argent et des Croix d’Or et d’appeler lui aussi ses propres disciples: tout cela conformément, bien sûr, à la Volonté de la Lumière!

Bientôt, il y aura autant d’organisations qui se prévaudront de ce droit de sceller et de donner des appels pour le Service du Graal qu’il y aura d’individus qui se seront auto-promulgués responsables devant le Graal!

Si les faux-appelés de l’Église du Vomperberg et du Lac Simon sont essentiellement les appelés-ratés de l’époque de Abdruschin réincarnés en situation de rachat, et la Croix d’Or seulement la délégation de fonctions au sein d’une organisation religieuse, qu’en est-il pour la scellée et les porteurs de Croix d’Argent de l’après-guerre?

Depuis l’époque du Seigneur les 144,000 qui auraient dû être là pour Le servir et qui ont failli, se sont tous réincarnés. Mais encore une fois, comme avant 1941, seulement quelques milliers ont trouvé la Vérité, ont eu vent qu’il y avait un Mouvement du Graal, se sont donc avancés, ont demandé et reçu la scellée de l’Église du Vomperberg. Pour beaucoup des quelques 20,000 personnes qui ont été scellées par l’Église du Vomperberg, c’est la deuxième fois qu’ils trouvent le Message du Graal et ils reviennent pour réparer leur négligence ou leur trahison; pour ce qui est des autres qui étaient endormis à l’époque du Seigneur puisqu’ils ne parvinrent pas jusqu’au Message du Graal, ils reviennent aussi pour se reprendre ... une dernière fois … s’il leur est permis de le faire.

Dans ce lot des 20,000, plusieurs ont été appelés pour servir l’Église du Vomperberg et ses succursales comme l’Église du Lac Simon et quelques-uns furent nommés disciples. Mais, tous, en se mettant à la disposition de l’Église du Vomperberg, ont cédé à leurs faiblesses et sont tombés entre les griffes de Lucifer dans lesquelles, aujourd’hui, ils se complaisent en toute bonne conscience. Parce qu’aujourd’hui ils s’activent pour la diffusion, ils croient tous accomplir, être fidèles à leur serment, et oeuvrer à l’Édification du Règne de Dieu sur Terre … alors que l’Édification a été suspendue jusqu’à nouvel Ordre par la Lumière. Au sujet des Croix d’Or, Abdruschin a dit ceci:

«Dans le cercle des porteurs de la Croix d’Or, le manque de clarté règne au sujet du Processus de leur Appel. C’est pourquoi qu’il soit dit ceci:

l’Appel n’est pas encore l’entrée en action dans l’activité déterminée. Lors de l’Appel il est dit expressément: Seras-tu prêt, lorsque Je t’appellerai? Il en découle clairement le fait objectif que le véritable Appel est encore à attendre et qu’il ne peut donc exclusivement s’agir là qu’une Invitation à se tenir prêt … Les porteurs de Croix d’Or se tiennent donc présentement encore en Préparation, rien de plus! Ce n’est pas encore là le Service.

Parmi ceux qui, maintenant, se tiennent ainsi en Préparation … seront uniquement choisis tous ceux qui sont capables d’entrer en Service, aussitôt que l’Heure en est venue»

(Abdruschin, Croix d’Or, Allocution non publiée)

Les Croix d’Or ne devant être qu’en préparation et l’Édification du Règne de Dieu sur Terre ayant été interrompue par Son Fils, alors comment justifier leur présence officielle et leur prétendu service sinon dans le cadre de l’Église du Vomperberg et des différentes Églises nationales qui ont besoin de fonctionnaires pour diffuser la Parole du Seigneur tronquée et assurer leur existence en recrutant de nouveaux adeptes?

Il y a donc plusieurs Églises dites du Graal actuellement sur Terre avec leurs faux appelés-disciples qui administrent des fausses scellées et des semblants de baptêmes! Même si l’Église du Vomperberg affirme noir sur blanc que « l’engagement des personnes qui lui demandent la scellée est une décision personnelle et individuelle qui ne lie en rien à une institution ou aux autres porteurs de Croix», cela est faux! Comme preuve, mentionnons cette directive de 1997 de Siegfried Bernhardt-Holzäpfel à tous les fidèles de son Église expliquant la forme que peut prendre l’exclusion d’un membre du Mouvement International du Graal. Tout porteur dit de Croix n’ayant pas été en contact avec l’Église du Vomperberg ou une de ses succursales depuis sept (7) ans, devra être rapporté aux autorités. Sa carte sera alors enlevée du fichier des membres actifs pour être placée dans la catégorie douteux. Lors de son décès, ce même porteur de Croix sera privé des funérailles selon le Graal … à moins qu’une explication logique et satisfaisante de son comportement soit apportée aux dirigeants.

Voici, extrait du compte-rendu de la rencontre des dirigeants de pays avec Siegfried Bernhardt [Holzäpfel] le 17 octobre 1997, le paragraphe relatant cette décision et qui a été publié dans le Newsletter américain. Je le reproduis ici tel quel en anglais:

«If after seven years, Crossbearers have not had contact with the Grail Movement, they are to be reported to the Grail Administration Vomperberg. They will then have their cards removed from the active file and placed in the doubtful category. Doubtful Crossbearers, for instance, can only receive a non-Crossbearer Grail Funeral, unless there is some logical explanation why this Crossbearer was not able to maintain contact with the Grail Movement»

(Newsletter, Grail Movement of America, November 1997)

Selon ce qui est publié sur le site Internet de l’Église de France - Mouvement du Graal en France, toutes les personnes qui ont obtenu la scellée de l’Église du Vomperberg, donc qui reconnaissent l’authenticité du Message du Graal tronqué, deviennent automatiquement membres de l’Église du Vomperberg - Mouvement International du Graal:

« En automne 1945, l’Agglomération du Graal fut rendue officiellement à la famille Bernhardt par le général Béthouard, chef des armées françaises d’occupation au Tyrol autrichien. La veuve de Abd-ru-shin, Madame Maria Bernhardt put reprendre les activités du Graal et commencer une nouvelle édification. L’appellation Mouvement du Graal fut alors choisie pour désigner l’ensemble des personnes qui avaient reconnu les valeurs contenues dans le Message du Graal»

(www.editions-graal.fr)

Suite à l’explication ci-haut mentionnée, comment pouvons-nous concilier l’idée que la pseudo-scellée ne lie en rien à une institution, alors que, par cette même scellée, l’on devient automatiquement un membre actif de l’Église du Vomperberg?

Pendant les années 1990, soit après le décès de Irmgard Freyer le 22 mai 1990, le conflit d’autorité pour la succession de Irmgard qui opposait Herbert Vollmann et Siegfried Bernhardt-Holzäpfel s’étala sur la place publique jusqu’au décès, le 19 avril 1999, de Claudia-Maria Bernhardt, l’épouse de Siegfried Bernhardt-Holzäpfel. À partir de cette date, et plus précisément à partir du décès de Herbert Vollmann le 20 juin 1999, la guerre de pouvoir dégénéra entre Jürgen Sprick, le dauphin de Herbert Vollmann, et Siegfried Bernhardt-Holzäpfel, les deux se réclamant de Irmgard Freyer.

L’Église du Vomperberg est donc aujourd’hui divisée en deux: nous ne pouvons plus parler d’une seule Église du Vomperberg comme telle, mais bien de deux (2) Églises issues d’un schisme: l’Église de la Fondation du Message du Graal - l’Église de la Stiftung de Jürgen Sprick avec les Éditions de la Fondation du Message du Graal (Verlag der Stiftung Gralsbotschaft), et l’Église du Mouvement International du Graal - l’Église du Vomperberg avec Siegfried Bernhardt-Holzäpfel.

Après une période de flottement en l’an 2000 qui maintenait une apparence d’indépendance en manoeuvrant dans le marécage de la neutralité diplomatique, toutes les Églises nationales affiliées au Mouvement International du Graal ont dû prendre position pour l’une ou l’autre de ces deux Églises.

Ainsi, la Fondation du Graal Canada - Église du Lac Simon, a-t-elle opté officieusement pour l’Église du Vomperberg de Siegfried Bernhardt-Holzäpfel suite à la prise de position de Wilfrid Brunet le 6 juin 1999 dans le bulletin Communications, numéro 67:

« Pour une meilleure compréhension de la situation, nous devons nous référer aux dernières volontés de Mademoiselle Irmingard Bernhardt (Irmgard Freyer), écrites le 8 mai 1990, qui donnent plein pouvoir à Monsieur Siegfried Bernhardt pour toute la direction spirituelle et matérielle du Mouvement du Graal sur Terre.

Par testament, le 6 décembre 1985, mademoiselle Irmingard institua comme légataire universelle de toute sa succession sa fille adoptive, Madame Claudia-Maria Bernhardt, qui s’engageait à continuer de maintenir le lieu et les activités de l’agglomération du Graal dans le sens voulu par Abd-ru-shin …»

Wilfrid Brunet

Cependant, cette prise de position matérielle et spirituelle de Wilfrid Brunet (en jouant sur les mots, certains voudraient dire que ce n’est pas une prise de position claire), ne fut jamais officialisée par le conseil d’administration de l’Église du Lac Simon, la direction cherchant à maintenir une apparence de neutralité devant ses membres - c’est-à-dire la presque totalité des porteurs dits de Croix d’Or avec quelques porteurs dits de Croix d’Argent qui détiennent une fonction au sein de l’organisation et un droit de vote lors des assemblées générales annuelles, comme par exemple les responsables de cercles -, et ses participants - c’est-à-dire tous les autres, soit les porteurs dits de Croix d’Argent en général. Selon les dires mêmes de Wilfrid Brunet, dirigeant de pays, lors de l’assemblée générale annuelle de 1999, l’Église du Lac Simon se tenait en selle sur deux (2) chevaux en même temps: le cheval de l’Église du Vomperberg et le cheval de l’Église de la Stiftung.

Par une résolution du conseil d’administration de la Fondation du Graal Canada adoptée le 10 juin 2000, et rendue publique dans le bulletin Communications nu. 70 (étaient présents à la réunion: Gérard Bisaillon, Wilfrid Brunet, Gisèle Brunet, Gérald Drolet, Viateur Girard, Jacques Levasseur et Serge Thivierge), il fut décidé:

« Nous reconnaissons qu’il y a divergence d’opinions chez les porteurs de Croix canadiens, incluant les membres du conseil d’administration de la Fondation du Graal Canada, concernant le schisme prévalant au sein du Mouvement International du Graal et que, malgré ces désaccords, nous nous engageons à travailler ensemble à la diffusion du Message du Graal et à la construction du temple en Amérique du Nord dans le respect mutuel de chacun. Nous vous invitons à appuyer et à agir dans le cadre de cette décision»

Cette résolution bien intentionnée pour continuer à perpétuer l’imposture dans l’harmonie, maintenant elle ne tient plus. Aujourd’hui, en décembre 2003, il y a maintenant deux clans clairement identifiés, officiellement identifiables et séparés: le clan Bernhardt-Holzäpfel dont le chef de file au Québec (Canada) est Wilfrid Brunet et le clan Sprick dont le chef est Serge Thivierge. Chacun des clans tient ses réunions dominicales de lecture du faux message en des endroits différents, mais à proximité du bâtiment en construction qui devait servir de temple. Et c’est le clan Sprick-Thivierge qui, dorénavant, s’occupe de poursuivre la construction de ce bâtiment qui devait devenir, selon l’église du Vomperberg, un temple du Graal.

Le schisme du Vomperberg remet en question toute la légitimation de l’administration des appels des Croix d’Or et des pseudo-scellées, ainsi que l’exécution des Actes du Graal (la Cène) par les deux (2) Églises, parce que seuls les dirigeants des Églises peuvent officier pour donner les appels, et que seuls les disciples peuvent exécuter les Actes du Graal. Pour les deux (2) Églises issues de l’Église du lac Simon – l’Église Brunet et l’Église Thivierge –, il y a donc eu jusqu’à tout récemment un problème de légitimité spirituelle qui est vite devenu conflictuel, puisque le faux-disciple américain Richard Gehl qui administrait les Actes du Graal au Québec était un partisan de Jürgen Sprick, alors que le responsable de pays Wilfrid Brunet était du côté de Siegfried Bernhardt [Holzäpfel]. Richard Gehl étant aujourd’hui décédé, les deux clans devront se trouver chacun de nouveaux disciples pour faire le travail ecclésiastique de leur Église.

Aucune Église nationale ne peut plus être neutre dans cette histoire, une telle chose étant impossible en regard de la Volonté Divine. Étant donné que la distribution des Croix d’Or relève présentement soit de Jürgen Sprick ou soit de Siegfried Bernhardt-Holzäpfel, il y a maintenant deux Églises au Lac Simon qui se disputent la suprématie pour le faux message du Graal, le message du Graal tronqué. Il va de soi que, éventuellement, pour survivre, chacune de ces deux Églises-clans devront se décider à appeler elles-mêmes leurs Croix d’Or et leurs disciples pour les exécuter les Actes du Graal qu’ils ont détournés de la Vérité, comme l’Église du Brésil!

Suite à ce schisme, en attendant que sur le plan international d’autres Églises nationales se scindent à leur tour en différents clans indépendants pro-Sprick ou pro-Bernhardt [Holzäpfel], donc en faveur du message du Graal tronqué édition 1949-51, il y a donc plusieurs Églises dites du Graal sur Terre:

• L’Église du Vomperberg de Siegfried Bernhardt-Holzäpfel.

• L’Église de la Stiftung. De Jürgen Sprick.

• Les Églises nationales qui doivent choisir entre l’Église du Vomperberg et l’Église de la Stiftung. Dans la Francophonie, il s’agit du Mouvement du Graal en France, en Suisse, en Belgique, en République démocratique du Congo, en Côte-d’Ivoire et au Cameroun.

• L’Église du Brésil.

Ceci est la preuve visible que tout ce qui est faux doit disparaître!