L’Ordem du Brésil

par HUGO SAINT-HILAIRE


Outre l’Église du Vomperberg - Mouvement International dit du Graal et ses Églises nationales affiliées comme l’Église du Lac Simon - Fondation dite du Graal Canada, une autre organisation indépendante de l’Église du Vomperberg, donc sectaire, se réclame de l’Héritage spirituel de Abdruschin, il s’agit de l’Ordem do Graal na Terra, l’Ordre du Graal sur la Terre, au Brésil.

Ce nom fut choisi parce que Abdruschin aurait déclaré un jour à Son Disciple brésilien Walter Brauning qu’Il avait l’intention de fonder un jour l’Ordre du Graal sur la Terre. Le Seigneur n’ayant pu réaliser ce que la Lumière avait prévu, les Disciples brésiliens Walter Brauning ainsi que Harry et Roselis von Sass, appelés par Maria Freyer-Bernhardt, décidèrent de lui donner vie après Lui. Ce fut donc une décision personnelle qui n’a rien à voir avec Abdruschin.

L’Ordem qui fonctionne avec les trois (3) tomes tronqués du Message du Graal se réclame de Maria Freyer-Bernhardt et se sépara du Mouvement International du Graal-Église du Vomperberg, plus précisément de l’autorité de Alexander et de Irmgard. Cette scission déboucha sur treize années de procès au cours desquelles l’Administration du Graal s’efforça d’interdire à l’Ordem la publication des Écrits du Graal, c’est-à-dire du faux message du Graal, du Message du Graal tronqué. Pour Harry von Sass:

«Le Vomperberg n’est plus le point d’ancrage de la Lumière sur la Terre depuis longtemps, plus exactement depuis que le Seigneur a dû quitter la Montagne. Les dernières radiations lumineuses furent retirées de la Terre avec la mort de Frau Maria. Elle a tout fait pour conserver et faire éditer la Parole Sacrée dans la forme léguée par le Seigneur Lui-même … Par la publication de l’édition de 1949/51 en allemand, Frau Maria a réussi à affermir le Message sur la Terre et a accompli la volonté du Seigneur.»

(Harry Von Sass, Sao Paulo, mai 1990)

Comme il a été démontré dans les chapitres antérieurs et contrairement à ce qu’a dit Harry Von Sass, Maria Freyer-Bernhardt n’a pas, selon nous, accompli la Volonté de Abdruschin. Les faits et la confrontation avec la Grande Édition 1931 du Message du Graal sont là pour en témoigner: Maria Freyer-Bernhardt a trahi la Mission du Fils de l’Homme!

• Abdruschin a été très clair au sujet des Processus de Radiations: en 1936, la liaison de la Maria terrestre avec la Divinité, soit avec Maria, la Rose, s’est retirée pour s’ancrer en Abdruschin. De plus, l’Activité de la Rose, devait commencer seulement après le Jugement!

• Autre point, la Maria terrestre a douté et ne croyait plus en Abdruschin. Le 6 décembre 1941, alors que le Seigneur agonisait, elle confessa qu’elle ne croyait plus que Abdruschin était le Fils de l’Homme! Comme témoin direct, Hellmuth Müller l’a expliqué dans sa lettre à Irm(in)gard du 6 mars 1976.

• Avant Son Départ, le Seigneur avait dit de ne plus transmettre son Message du Graal plus avant, parce que l’humanité devrait auparavant souffrir encore beaucoup plus! Or, après la Seconde guerre mondiale 1939/45 et croyant probablement que l’humanité avait assez souffert, Maria Freyer-Bernhardt voulut poursuivre ce que le Seigneur n’avait jamais pu commencer: l’Édification du Royaume de Dieu sur Terre et la Construction d’un Temple du Graal. Alors que les 144,000 authentiques porteurs de Croix avaient failli, elle décida de continuer le Plan A de la Lumière au lieu d’attendre que la Lumière mette en branle Son Plan B qu’elle ne connaissait pas.

• Elle décida de former une organisation internationale pour la diffusion de la Sainte Parole tronquée, le Mouvement International du Graal avec des succursales nationales, une véritable Église, alors qu'Abdruschin était contre toute forme de diffusion et d’Église: tout devait se faire uniquement par transmission, de personne à personne, et les groupes, totalement indépendants les uns des autres, devaient se réunir seulement pour échanger et approfondir la Parole de Dieu et non pas pour se préoccuper unilatéralement de diffusion!

• Maria Freyer-Bernhardt a obtenu le quart de l’héritage et a récupéré, en négociant, les autres trois quart d’Edith Bernhardt après le Décès du Seigneur. Et c’est Edith qui détenait les droits d’auteur de son père. Oskar Ernst Bernhardt, ne laissa aucune dernière volonté pour Ses droits d’auteur, Il déclara même par écrit dans les Gralsblätter que jamais Il ne laisserait Ses droits d’auteur à personne, donc même pas à Son épouse. Mais, malgré cela, Maria se prévalut de la loi des hommes et négocia avec Edith pour récupérer l’héritage d’Edith, dont les droits d’auteur.

• Sous prétexte que l’humanité avait spirituellement régressée, à son instigation, la Grande Édition 1931 du Message du Graal ainsi que les Résonances du Message du Graal furent remaniés et tronqués pour former une autre édition, dite nouvelle, en trois (3) tomes, plus un livre d’Exhortations. Abdruschin n’a jamais supprimé des Passages de Son Œuvre écrite la Grande Édition 1931 du Message du Graal avec Ses Résonances: Sa Déclaration du 22 octobre 1939 en fait foi.

• Tout ce que Abdruschin avait apporté, les Actes du Graal, les Appels, tout fut récupéré par la nouvelle organisation qui, comme l’Église catholique qui dit agir au nom de JÉSUS, a clamé haut et fort qu’elle agissait au Nom de IMANUEL!

La certitude qu’il y a eu faillite de la part de Maria Freyer-Bernhardt avant et après le Départ de Abdruschin, nous vient certes de certains témoignages d’ Abdruschin, de même que de personnes L’ayant côtoyé, mais en bout de ligne, c’est le Message du Graal Lui-même, la Grande Édition 1931, qui en est la Preuve Vivante!

Pour l’Ordem du Brésil, seule Maria Freyer-Bernhardt n’a pas failli puisqu’elle était Maria, la Rose. C’est seulement Irmgard Freyer, Alexander Freyer et Herbert Vollmann qui ont failli:

«… Les enveloppes terrestres de la Pureté et du Lion n’ont simplement pas été suffisamment préparées. L’esprit humain qui devait accueillir la Pureté a failli comme Nahomé, et l’esprit qui devait servir comme enveloppe du Lion s’est surchargé de lourdes fautes pendant sa pérégrination d’apprentissage.

De fait, en présence du Seigneur, des liaisons momentanées - mais non définitives – entre ces hautes Entités et leurs enveloppes respectives, ont été établies. Frau Maria a entièrement accompli la Volonté du Seigneur, et elle a réussi à publier le Message dans la version que le Seigneur nous a léguée.

Cependant, les enfants de Frau Maria, Irmingard et Alexander Freyer, ont failli complètement, le point culminant de leur faillite ayant été leur déclaration que le Vomperberg était au premier rang, au-dessus de la Parole! Cela fut, aussi, la raison de notre rupture avec le Vomperberg.»

(Harry Von Sass, mai 1990)

Suite à son accident du 15 septembre 1953 dont elle ne s’est jamais remise – elle fit une chute dans la Maison du Graal et se cassa le col du fémur –, Maria Freyer transmit à Alexander la direction officielle du Graal sur Terre en avril 1954, soit un (1) an et huit (8) mois avant son décès. En allemand, fémur s’écrit Schenkelknochen, c’est l’os de la cuisse dont la notion signifie Don de Dieu.

Voici un extrait du texte qui fut communiqué aux porteurs dits de Croix lors de la passation des pouvoirs:

«Nous informons tous les porteurs de Croix que Frau Maria a chargé Herr Alexander d’assumer l’entière direction de la cause du Graal sur Terre: cela concerne aussi bien les questions d’ordre spirituel que celles d’ordre terrestre. Les pleins pouvoirs lui sont donnés à cet effet.»

(H. Vollmann, Administration du Graal, 27 avril 1954)

Dans une Lettre/Communication à tous les porteurs de Croix, les trois (3) responsables de l’Ordem s’expliquèrent alors sur leur rupture avec le Vomperberg:

«… Par écrit (Monsieur Alexander Freyer) nous déclara que notre conviction que la Parole se tenait à la première place était fausse! … Son opinion est que la Montagne se tient à la première place, donc lui! … Lors de la réunion des Disciples d’octobre 1955 … le Disciple Walter Brauning se leva et dit que le plus important était la Sainte parole et Sa propagation et que tout le reste n’était que la conséquence de cela. Cependant, à notre grand regret nous dûmes reconnaître que ses paroles ne trouvèrent aucun écho! Au contraire, Mademoiselle Irmingard Freyer était assise là, le visage froid, et Monsieur Freyer nous regardait même méchamment. Et les Disciples présents - qui étaient plus d’une vingtaine – demeurèrent silencieux!»

(W. Brauning, R. Von Sass, H. Von Sass, Réponses à quelques questions, Sao Paulo, Brésil) (Les parenthèses sont de nous).

Tout comme les responsables du Vomperberg, les responsables de l’Ordem au Brésil pensaient à la propagation du Message du Graal tronqué, à Sa diffusion dans le cadre d’une institution-Église avec tous les rituels du Graal! À Sa diffusion et non pas à Sa transmission.

Ainsi, l’histoire entre ces faux Mouvements dits du Graal, se résume finalement à une guerre spirituelle et en une confrontation légale entre deux (2) Églises … au Nom de IMANUEL! Ce qui signifierait que tout cela a été fait sur Son Ordre! Si la Volonté d'Abdruschin avait été respectée, rien de ce genre ne se serait produit, puisque la naissance d’Églises dites du Graal n’auraient pu éclore à partir de l’Enseignement inaltéré de la Grande Édition 1931 du Message du Graal.

En terminant, le communiqué du 24 avril 1959 de Roselis Von Sass, bien que bouleversant, nous apparaît comme étant très suspect. En effet, dans ce témoignage, les proches d’Abdruschin, sauf Maria, c’est-à-dire, Irmgard, Alexander et Herbert Vollmann, sont dépeints comme ténébreux ... alors qu’au même moment, Maria doutait que le Seigneur était le Fils de l’Homme! Ismaël-Jean Baptiste n’a sûrement pas commis cette erreur ou omission de transmission; le canal Roselis Von Sass est donc ici en cause et montre un parti pris évident pour Maria, pour justifier ainsi la légitimité spirituelle des responsables de l’Ordem face aux adhérents de l’Église du Brésil faussement appelés, comme les autres d’Europe, d’Afrique ou d’Amérique, porteurs de Croix.